jeudi 10 mai 2012

La rencontre au coeur de nos vies

Ce week-end, la pasteure Hetty Overeem était sur Lutry, avec sa roulotte et son tipi, son âne Speedy, sans oublier son chien Barou (d'heure). Une personnalité étonnante qui sillonne le canton pour aller à la rencontre des gens, depuis plus de 3 ans déjà. Et ça marche! Que de rencontres, que de partages, que de moments imperceptiblement offerts!

Vivre l'instant présent, et offrir un espace de parole, où l'on est reconnu, et aimé, gratuitement. N'est-ce pas là une des missions de nos Eglises? Ne reste-t-on pas souvent "en circuit fermé", comme refermés sur nous-mêmes, sans s'ouvrir à la rencontre avec ceux qui sont éloignés de nos Temples? Comment être Eglise "en chemin", suivant l'exemple du récit d'Emmaüs?

Une interpellation pour notre société

Quoi qu'il en soit, cette expérience d'Hetty - ces moments simples et parfois profonds de partage qu'elle vit dans son ministère itinérant - est en fait une interpellation pour notre société. Le lien social, au XXIe siècle, s'est distendu, c'est évident. Certes, il y a Facebook, Twitter, les blogs (comme celui-ci et tant d'autres...), les mails (comme disait la pub: "il n'y a que mails qui m'aillent"), mais également tellement de solitude, de burn-out, de pression économique et sociale, de stress. Comment "être en lien" dans la société d'aujourd'hui? Comment soigner ce lien autour de nous dans notre réalité quotidienne ? Comment faites-vous?

Ces questions m'habitent. Mais surtout, n'est-ce pas là une interpellation en premier lieu pour nos Eglises qui se vident?


Visionnez l'émission de la TV régionale neuchâteloise qui lui est consacrée autour de sa cabane du Flon (gare du LEB) où elle est actuellement le week-end.



PS: latest news: je viens d'apprendre que le bancs publics de Lutry sont si goûtus ou que les odeurs que les "singes" y déposent si délicieuses que l'âne d'Hetty qui se nomme "Speedy" n'a pas pu se retenir: en deux temps trois mouvements, il a mangé la partie supérieure du banc (voir photos)! On dit que l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, ici en l'occurrence sur le banc du voisin!
En haut à gauche, la latte dévorée par Speedy, l'âne qui broute plus vite que son ombre! ;-)


1 commentaire:

  1. Merci Benjamin de ton bref compte-rendu qui nous interpelle, nous les paroissiens de la Commune de Lutry !
    Avec mes cordiales salutations, Roland

    RépondreSupprimer