mercredi 6 juin 2012

Oser le pari de la confiance

Aujourd'hui, la confiance est-elle une valeur démodée, dépassée, obsolète ? Dans notre société où il convient toujours mieux de se méfier ("ô méfies-toi, tu en sais jamais sur qui tu vas tomber"), où le règne de la peur a tendance à s'étendre (peur de l'autre, de l'étranger, du musulman, de la dette européenne, du complot, etc.), où la confiance en Dieu semble un peu niaise ("Dieu pourvoira", ça ne suffit pas!), peut-on encore avoir confiance? Est-ce "con" d'avoir la "fiance" (se fier)? 

Pas de confiance, pas de palais

Le jeu du parachutiste...
Je rentre d'un week-end "confiance", justement, où les catéchumènes ont pu expérimenter la confiance avec diverses activités, mais notamment avec des jeux de confiance (voir photos ci-contre). Oui, la confiance est la valeur de base de toute société, de toute relation. Que devient un couple sans confiance? que devient un groupe sans confiance? Sans le pilier de la confiance, la construction commune s'écroule, comme un château de cartes. 5, 4, 3, 0 paf pastèque. Pas de confiance, pas de palais. Pas de palais, pas de palais. L'inquiétude paralyse, la crainte affadit, la peur fissure. Point.
... ou l'expérience de la confiance

"Ne craignez point", disait Jésus, ou plus près de nous, le 22 octobre, Jean-Paul II disait lui aussi : «N’ayez pas peur ! (...) Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ : à sa puissance salvatrice, ouvrez les frontières des États, des systèmes politiques et économiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation et du développement. »

Oser l'Eglise de demain, traditionnelle et innovante

Notre société ne doit-elle pas soigner cette confiance pour aller de l'avant? Confiance en soi, en les autres, et... en Dieu! Sans tomber la bigoterie naïve, osons le pari de la confiance! Osons une société qui ose, et non un société craintive! Osons une Eglise créativement traditionnelle et innovante dans la tradition, et non une Eglise craintive, recroquevillée sur elle-même et sur le passé. 

L'avenir appartient non pas à ceux qui se lèvent tôt (ou en tout cas pas seulement), mais à ceux qui ont confiance. Bien sûr, la confiance ne se commande pas. Mais si vous essayiez d'oser la confiance, cela changerait quoi ? Avez-vous vécu des situations où la confiance a été essentielle, ou a fait défaut ? Quel est votre regard sur la confiance? Merci pour vos commentaires!

1 commentaire:

  1. Oser faire confiance, à soi, à l'autre, à Dieu, nous ouvre à la LIBERTE, de penser, de se mettre en mouvement, d'agir, de se donner un but... Bref de vivre en harmonie au lieu de la peur. Marcel Raymond

    RépondreSupprimer