vendredi 18 janvier 2013

"Flambeau" ou "lampe à huile" ?


Concernant l’unité des chrétiens, vous êtes plutôt « flambeau » ou « lampe à huile » ?


Aujourd’hui, nous commençons la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, et cette semaine dure… (les enfants ?) 7 jours, bien sûr. Ce matin, sur Facebook, un ami prêtre publiait cette interpellation: et si, plutôt que de faire une semaine de l’unité, eh bien une année, nous ne faisions rien pour l’unité pendant cette semaine de janvier, pendant ces 7 jours, mais nous agissions pour l’unité pendant les 51 semaines restantes ?

Oui, dans un monde idéal, ce serait bien. Car au fond l’unité, ce n’est pas seulement l’affaire d’une semaine, encore moins de quelques activités alibis une fois par an. Ce n’est pas juste un flambeau qui, il faut bien le dire (on l’a vu ce soir), se consume vite. En effet son effet est éphé… mère.

Quelle pertinence a l'Evangile si l'on ne s'aime pas entre chrétiens ?

Mais le projet de l’unité nous vient de Jésus, et de sa prière juste avant de s’en aller : « que tous soient un (…) afin que le monde croie. » (Jn 17,20-21) Si nous, chrétiens de différentes confessions, ne sommes pas capables de nous aimer, de porter l’Evangile ensemble tout au long de l’année, si nous ne pouvons pas alimenter notre lampe par l’huile de notre foi et d’un engagement communs, alors quelle pertinence peut avoir encore cette « bonne nouvelle » pour le monde ?

Et pourtant nous le savons, les temps pour l’œcuménisme sont durs. Nous avons moins de temps, moins d’énergie, et parfois c’est moins une priorité que cela a pu l’être par le passé. Le mouvement vers l’unité s’est un peu refroidi (c’est de circonstance) !

Mais aujourd’hui, le texte biblique (Phlp 4,4-9*) de cette étape finale de cette marche aux flambeaux nous invite, plutôt qu’à maugréer comme le schtroumpf grognon, à nous réjouir. A voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Réjouissons-nous !

Et pour vous tous, et vous aussi les enfants, qu’est-ce qui vous réjouit dans vos vies ? (un temps) Et pour l’œcuménisme, et si nous regardions la réalité en se réjouissant, plutôt qu’en se plaignant… ?

Car si l’on considère les projets d’unité, nous pouvons nous réjouir de vivre dans une telle région ! Dans mon travail de mémoire que j’avais rédigé en 2010 à la fin de mes études de théologie, j’avais dégagé 6 piliers pour que l’œcuménisme continue à vivre: la Bible, la confession de foi, la prière, l’aumône, le jeûne et le pèlerinage. Et si l’on regarde ce qui se passe par ici, en lien avec ces 6 piliers, eh bien on est déçus en bien, comme on dit !
- le pèlerinage : check, ça c’est fait !
- le jeûne check aussi, vu qu’il y a une semaine de jeûne œcuménique qui est proposée pendant le carême du 7 au 14 mars ici à Lutry (séance d’info le jeudi 7 février au caveau du singe vert)
- la prière, check encore, vu que nous avons commencé depuis ce mois de janvier nos prières œcuméniques sur Lutry : prière silencieuse à l’Eglise St Martin de Lutry le 2e mercredi du mois, et Lectio Divina au Temple de Lutry le 4e mercredi du mois, mercredi prochain donc,  sans oublier la prière de Taizé au Prieuré le dernier mercredi mois ;
- l’aumône, check toujours, vu que nous avons la campagne de carême commune PPP-AdC

Pas qu'une liste

Alors oui, après toutes ces décennies de division entre les églises, nous pouvons nous réjouir pour ce qui nous réunit, pour tout ce que nous faisons ensemble, tout au long de l’année, pour alimenter notre lampe à huile de l’unité: ce n’est pas qu’une liste, mais à chaque fois une occasion de vivre l’unité, de tisser des liens, de se réjouir ensemble dans le Seigneur.

Et rien ne nous empêche de proposer encore d’autres choses. Par exemple, pour 2013, nous pourrions remettre l’accent sur le pilier central de la Parole : lire la Bible ensemble, par exemple avec la démarche de l’Evangile à la maison. D’ailleurs, je me permets de lancer un appel ici : si nous lancions un groupe de partage œcuménique autour de cet Evangile à la maison, qui serait partant ? Actuellement, il y a déjà un groupe sur Pully, le cours alpha le lundi soir à St Martin qui va bientôt continuer avec la lecture de l’Evangile à la Maison. Et si un autre groupe se mettait sur pied ? Si cela vous intéresse, venez m’en parler après ce recueillement.


Car encore une fois, l’unité, ce n’est pas seulement une semaine, c’est toute l’année ! Ce n’est pas seulement un flambeau certes flamboyant mais qui se consume vite, c’est une lampe à huile à alimenter de son huile tout au long de l’année.

Amen.

Message donné à Lutry, lors de la célébration concluant la marche aux flambeaux oecuménique du 18.01.2013

* = Philippiens 4, 4-9 : Réjouissez-vous dans le Seigneur en tout temps ; je le répète, réjouissez-vous. Que votre bonté soit reconnue par tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute occasion, par la prière et la supplication accompagnées d'action de grâce, faites connaître vos demandes à Dieu. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ.
Au reste, frères, tout ce qu'il y a de vrai, tout ce qui est noble, juste, pur, digne d'être aimé, d'être honoré, ce qui s'appelle vertu, ce qui mérite l'éloge, tout cela, portez-le à votre actif. Ce que vous avez appris, reçu, entendu de moi, observé en moi, tout cela, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire