jeudi 14 mars 2013

7e jour de jeûne: célébrer et... redescendre de la montagne

Me voici arrivé au terme de ce périple un peu fou. C'est vrai qu'à mon 7e jour de jeûne, je me sens bien. Et me dis que je pourrais facilement continuer encore, quelques jours en tout cas... Mais cela pourrait bien être dangereux. Et puis, je me réjouis de manger. Le gourmand en moi va bientôt se réveiller, tout en faisant attention de ne pas tomber dans l'excès... Mais avant de parler de l'avenir, je me prépare à célébrer ce soir la rupture de jeûne (j'ai choisi le texte d'Ex 32 avec l'épisode du veau d'or, vous allez comprendre pourquoi), ce qui me donne l'occasion de jeter un regard en arrière et de rendre grâce pour tout ce qui m'a été donné et, comme disait un collègue, tout ce que j'ai su/pu y mettre...

Changer de regard

Le jeûne est aussi une expérience pour aiguiser son regard. Sur ce qui m'entoure, la terre, les fleurs, les lumières, les instants de grâce, sur les autres mais aussi sur soi-même. Quand suis-je dans la position du peuple, dans le désert, qui adore un veau d’or ? Qu’est-ce qui est « veau d’or » dans la société d'aujourd'hui ? La technologie, le sexe, l’argent ? Et la nourriture, ne serait-elle pas aussi dans nos contrées devenue source d’idolâtrie ?

Oui mais un changement de regard demande un changement en profondeur. Le jeûne, s’il m'a invité à un autre mode de vie, de consommation, de reflexion, un mode qui soit dit en passant apparaît bien souvent comme « à contre-courant », voire carrément extra-terrestre, oui le jeûne me pose cette question du regard sur soi. Quel regard est-ce que je pose sur moi, au moment de redescendre de la montagne ? Comment est-ce que je me situe dans ce monde un peu fou où l’hyperconsommation côtoie la famine sur la même planète ? Si j’ose dire, comment vais-je faire face au peuple idolâtre ?

Un moment de grâce à goûter tout au long de l'année

Car ce jeûne, s’il m'a permis de me désencombrer, ne doit pas s’arrêter là. Ce jeûne, c’est comme ce que porte Moïse dans ses bras (les tables de la Loi): quelque chose qui va me porter pour l’année à venir et qui constitue pour moi un repère dans mon mode de vie. Alors pour bien redescendre de la montagne et ne pas tomber dans l’idolâtrie, je vais essayer de me rappeler de cette expérience magnifique de semaine de jeûne. Un moment de grâce à goûter tout au long de l'année, comme la délicieuse pomme que nous goûterons ce soir, morce par morce, délicatement, pour rompre le jeûne.



4 commentaires:

  1. Merci de nous avoir partagé ton expériences durant ces quelques jours.

    Des réflexions fort … nourrissantes !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Olivier pour tes encouragements et tes messages! Je me réjouis que tu sois un de mes collègues! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Ta semaine de jeune était très enrichissante et inspirante! Merci pour le partage de ces moments! :)
    A un de ces quatres!

    Melissa

    RépondreSupprimer
  4. Merci à tous de m'avoir suivi! J'espère que cela pourra un jour vous donner des idées... ;-)

    RépondreSupprimer