mercredi 14 mai 2014

Le CBOV et son identité

Ces derniers temps, nous nous activons pour préparer le Camp Biblique Oecuménique de Vaumarcus qui aura lieu du 6 au 11 juillet 2014 sur le thème des "Je suis..." de Jésus dans l'Evangile de Jean. Un camp tous âge et tout venant qui est toujours un moment fort de communion à la fois oecuménique et intergénérationnelle. A (re)découvrir pour vous aussi, cher lecteur ! Vous pouvez avoir plus d'infos ici et vous inscrire là.


Mais en attendant, je publie ici en avant-première un article sur l'identité de ce camp, article qui sera dans le dossier théologique distribué à tous les participants.


« Qui suis-je ? » : réflexions sur l’identité CBOVienne

Qui suis-je ? La question nous est posée individuellement, mais aussi collectivement : qui sommes-nous, en tant que camp biblique œcuménique de Vaumarcus, et qui suivons-nous ? La question m’a été posée, voici ma réponse de coordinateur.

Depuis quelques années, l’association du CBOV dispose d’une charte, élaborée par un groupe de membres. Ce remarquable travail a suscité de nombreuses discussions, réflexions et autres interrogations justement sur l’identité du camp. Aujourd’hui, il vaut la peine de relire ce texte (page suivante) avant de répondre à la question « qui sommes-nous ? ». Après 70 ans de camps qui forment une riche histoire à la fois de tradition et de créativité, le camp se positionne aujourd’hui dans une identité certes plurielle, rassemblant des individus bien divers (et c’est beau ainsi !), mais aussi une identité centrée à la fois sur la communauté, la Parole qui nourrit nos vies et la recherche de l’unité. Trois points incontournables du camp qui forment à la fois sa vision et sa mission, pour reprendre les termes de la charte. 

Pas une Eglise


Mais la mission du CBOV n’est pas d’être centrée sur soi-même. Parfois des jeunes se disent « de
Vaumarcus », du « CBOV » comme confession, et c’est touchant. Certes, l’attachement à cette communauté que nous formons est beau, et il faut le consolider par un vécu fraternel et intergénérationnel toujours présents. Mais le CBOV n’est pas une Eglise. Sa vocation, chrétienne, est de marcher sur les traces du Christ, offrant ressourcement et, peut-être, renouvellement des forces de nos Eglises confessionnelles régionales. Notre semaine sur « la colline » de Vaumarcus, comme à Taizé, doit inspirer nos Eglises dans les « vallées », leur insuffler un esprit d’ouverture et de créativité, cet esprit vaumarcusien qui dure depuis 70 ans. Se laisser inspirer par l’Esprit Saint qui, lui aussi, souffle à Vaumarcus !

Le Christ au centre


Aujourd’hui, nous affirmons donc à la fois notre ouverture à chaque participant-e, l’accueillant pleinement dans la communauté que nous formons au CBOV, quelles que soient ses convictions. Cependant, loin de nier nos racines et notre histoire chrétienne, nous redisons notre attachement à la Bible, aux valeurs chrétiennes, à la recherche constante de l’unité entre frères et sœurs chrétiens. Au centre, donc, au-delà de nos différences, formé par nos mille visages divers, c’est le Christ. C’est à la fois lui qui nous rassemble, et à la fois lui que nous suivons. L’alpha et l’oméga. Le début et la fin. Mais surtout, c’est lui qui nous accompagne et nous fait grandir dans la foi, l’espérance et l’amour.

Alors qui sommes-nous, en tant que camp, et qui suivons-nous ? Et si, finalement, les deux questions se nourrissaient l’une l’autre en pointant dans la direction du Christ ?



Charte de l’Association
du Camp Biblique Œcuménique de Vaumarcus 


Le Camp Biblique de Vaumarcus a été créé en 1943 sous l’égide des Unions Chrétiennes. Il est devenu œcuménique en 1971 sous la responsabilité de la Fédération de la jeunesse catholique et protestante de Suisse Romande. L’Association du Camp Biblique œcuménique de Vaumarcus s’est constituée en 2000.

L’Association définit sa vision, sa mission et ses principales valeurs par la présente Charte.

L’Association propose :

Une expérience communautaire
Les participant-e-s au camp forment une communauté qui se renouvelle chaque année. Les activités proposées, la rencontre intergénérationnelle, et le vécu fraternel favorisent un enrichissement mutuel dans un esprit de créativité.

Une expérience biblique 
Le camp invite à l’exploration d’un texte biblique. Des ateliers créatifs et des échanges entre les participant-e-s permettent de chercher dans la Parole de Dieu une parole qui fait sens aujourd’hui, qui met en route et encourage à l’engagement.

Une expérience œcuménique
L’Association travaille à l’unité entre chrétien-ne-s de diverses confessions.
Les participant-e-s célèbrent, prient, dialoguent et cheminent ensemble, dans le respect de chacun-e.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire