dimanche 12 octobre 2014

Prédication narrative : " Dieu m’appelle..."

Jérémie 1,4-10

Matthieu 4, 18-22

Prédication

Résumé: Jéré rencontre son ami Jack au pub. Il est à la bourre. Jéré lui parle de son expérience hors du commun au saut du lit. Jack lui parle de cet homme qui a appelé son frère et ses amis pêcheurs.

Purée, mais c’est pas possible.  J’y crois pas. Pas à moi, ah non pas ça… Pardon, vous pouvez me pincer pour que je vérifie ? Aïe… Oh non, c’est pas rêve. Oh purée… Vous avez l’heure ? quoi, déjà ? Oh non, je suis encore à la bourre pour aller prendre l’apéro avec ce brave Jack. Le pauvre, il doit m’attendre impatiemment au café des amis. Rha… Faut qu’j’me grouille...

Salut mon pote Jack avec qui je touche… le Jack pote ! Mouarf, c’est pas la première fois qu’on te la fait, hein ! Check man (pam pam tchiii). Tu as déjà pris un verre, d’après ce que je peux voir. Allez, tchin, à la tienne ! Aaaaah, ça passe bien… Si j’vais bien ? Alors ça, tu pouvais pas poser une question plus pertinente. Ecoute, mon pote, faut que j’te cause d’un truc qui m’est arrivé c’matin au réveil. Un truc de ouf, j’te jure sur la tête de ma meuf et de ses chères bottes de pluie jaunes. J’ai cru que j’avais halluciné, mais non c’était vrai. T’sais quoi, mec ? C’ matin, y a Dieu qui m’a causé, à moi, petit Jérémie de rien du tout. J’te jure, c’est malade. Ouais, comme tu dis, trop grave hallucinant, quoi. Quoi ? toi aussi il t’est arrivé un truc de fou ? attends, attends, je raconte d’abord, pis après toi, ok mec ?

Alors ce matin j’étais peinard dans mon pieux, à me glandouiller tranquillos en profitant de la grasse mat’ du dimanche pour jouer sur mon tout dernier Niphone 6, quand tout à coup, j’sais pas pourquoi, j’ai eu envie de prier. Ouais mon Jack, ça va te paraître malade, mais j’ai ressenti comme un appel. Alors j’ai prié. J’ai prié simplement, en fermant les yeux et joignant les mains. [musique 1 : oh lordhear my prayer] Et là, truc de fou mec, j’entends la voix de Dieu qui s’adresse à moi. « Jérémie, Jérémie, je te connaissais avant même de t'avoir formé dans le ventre de ta mère, qu’il me dit, je t'avais mis à part pour me servir avant même que tu sois né. Et je t'avais destiné à être mon porte-parole auprès des nations. » Pfff… Moi j’y croyais pas, c’était pas possible, pas moi ! Esaïe ou Moïse, passe encore, mais pas moi. « C’est pas possible, Seigneur, tu te gourres. Moi Seigneur, tu sais, j’suis un gamin, je suis trop jeune pour parler en public. J’saurais pas comment faire. Non j’y arriverai pas. Et puis comment faire pour te servir, Seigneur ? Moi j’suis pas un rat d’église, tu me connais. » Mais le Seigneur m’a répondu : « Ne t’inquiète pas, Jéré, tu vas gérer. Ne dis pas que tu es trop jeune… » Avec cette phrase c’est comme si je sentais que ma jeunesse pouvait être une force… « Tu iras voir tous ceux vers qui je t'enverrai », qu’il a continué, « et tu leur diras tout ce que je t'ordonnerai. » « Qu’est-ce que tu veux dire par là, Seigneur ? j’ai peur… » « Jérémie, n'aie pas peur d'eux, car je suis avec toi pour te délivrer. » Voilà ce que le Seigneur m’a dit. Il est avec moi pour me délivrer. A la fin de ma prière, j’ai senti comme une présence, comme si on touchait ma bouche. « C'est toi qui prononceras mes paroles, j’ai encore entendu. Tu vois, aujourd'hui je te charge d'une mission, qui concerne les nations et les royaumes : tu auras à déraciner et à renverser, à détruire et à démolir, mais aussi à reconstruire et à replanter. »

Truc de ouf, hein ? J’en reviens toujours pas. Comment moi, petit Jéré, je peux être le porte-parole de Dieu ? Comment moi, petit Jéré, du haut de mes 17 ans, avec ma maigre expérience de vie, comment moi je peux le servir, lui le Big Boss, qui est encore plus fort Chuck Norris ? Et comment je peux, avec la faible force qui est la mienne, déraciner et renverser, détruire et démolir, mais aussi reconstruire et replanter ? Purée, c’est un sacré programme, ça, peut-être le programme de toute une vie…  (silence) Hein, ça te laisse pantois, hein mon Jack… Moi serviteur du Seigneur, moi le suivre ? j’y crois pas, j’y crois pas.

Pourtant, il m’a choisi, oui tu as raison de dire ça. Il m’a choisi, moi, avec mes forces et faiblesses, mes outils, mon ballon de foot et ma brosse à dents. C’est lui qui a pris l’initiative, c’est lui qui est venu me chercher. Et moi, je m’sens libre, de lui dire OUI ou NON, de le suivre ou non. Je suis libre de mettre mes qualités à son service, pour le plus grand bien. Si j’ai pas peur ? Mais tu rigoles ? Je suis mort de trouille. Mais Dieu m’a fait cette promesse d’être présent avec moi et de m’accompagner dans l’aventure de la vie, avec tous les risques que je vais prendre. Tu sais, franchement,  Jack, j’ai peur aussi de ne pas être à la hauteur… Quoi, qu’est-ce que tu dis, Jack ? Dieu donne les capacités à celui qu’il envoie au moment où il en a besoin ? Ouais, t’as p’t-être raison, c’est peut-être d’abord une question de confiance.

[Musique 2 : JackSparrow] Oui Jack, tu as raison ! Je dois balayer mes peurs et oser dire OUI à ce projet de vie qu’a le Seigneur pour moi. Je dois oser me lancer. Oser répondre à cet appel qui m’est donné, à moi Jérémie, 17 ans, bien fragile et peureux, mais avec la confiance et l’assurance que le Seigneur est avec moi sur mon chemin de vie. Oser aujourd’hui prendre ma vie en main et affronter mon destin. Oser cela même si c’est pas forcément la voie la plus facile que je puisse prendre…  Oser déraciner et renverser, oser détruire et démolir, mais aussi oser reconstruire et replanter, avec mes frères et sœurs dans la foi, oser construire une société plus juste et avec plus d’amour les uns pour les autres. Oser cela même si cela demande d’être parfois à contre-courant dans notre société qui s’occupe plus du matériel et de la consommation que de l’humain. Oser avec nos valeurs de respect et de fraternité, planter les graines d’une meilleure société. Dis Jack, tu ne voudrais pas oser avec moi et te joindre à moi pour cette folle aventure, des fois qu’on pourrait changer le monde ensemble, au lieu de faire pêcheur comme toute ta famille ? Ouais, j’sais, tu te dis que je suis un peu rêveur, mais tu sais, c’est de mon âge, comme disent les vieux. Mais si on rêve pas d’un monde meilleur à 17 ans, quand le fera-t-on ?

Quoi, comment ça tu peux pas rejoindre ma folle aventure ? qu’est-ce que tu racontes ? Tu as décidé
de t’en aller, de tout quitter ? C’est pas vrai… Mais pour aller où ? avec qui ? Quoi ? Jésus ? c’est qui ce mec ? Quoi ? Il est passé près de vous au bord du lac et vous a dit : « Venez avec moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » Des quoi ? Des pêcheurs d’hommes ? c’est quoi ce charabia ? C’est arriver à convaincre, influencer des personnes pour qu’elles le suivent ? Euh… ouais… Quoi ? Pour d’autres ce sont des hommes qui aident des personnes à donner un sens à leur vie pour les emmener vers d'autres horizons, les faire évoluer et en quelque sorte leur rendre la vie meilleure ? Oui, ça me parle. Si je comprends bien, on pourrait aussi dire que c’est ainsi avec les camps de KT dont mon pote Spot parlait l’autre jour. Nous pouvons découvrir (faire connaître) notre filet à des KATQM par exemple en leur dévoilant un bout de notre filet, de ce qui compte pour nous, notre foi, nos croyances, nos valeurs et nos convictions, en leur mettant l’eau à la bouche pour donner du sens à leur vie…

[musique 3 : manymeetings] Alors tu as décidé de suivre ce nobody, ce Jésus, comme ça… Eh ben mon gars…Mais bon, d’accord, Jack, je lâche prise. Peut-être en effet que nous avons chacune, chacun à suivre notre vocation, notre appel, quel qu’il soit, dans la confiance que Dieu sera avec nous sur notre chemin. Et cela même si nous ne comprenons pas tout. Suivre Dieu, suivre Jésus, car il a un projet de vie pour nous. C’est vrai.

(se lève) Alors mon pote JACK, je dis OUI, j’acquiesce. OUI au projet de Dieu pour nous. Oui ! Et maintenant, c’est à chacune et chacun de tendre l’oreille pour entendre le projet de Dieu pour lui ou pour elle ! Quel sens donner à ma vie ? quelle vocation pour ma vie ? à quoi suis-je appelé ? qu’est-ce que je veux faire de ce cadeau qu’est ma vie ? Ouais, tu as raison, Jack, ce sont de sacrées questions. Mais peut-être deviendront-elles moins lourdes et plus sacrées si nous nous mettons à l’écoute de la voix de Dieu qui s’adresse à nous personnellement.

Car je le crois, mon cher Jack, nous ne sommes pas les seuls à qui Dieu parle. Il nous parle à travers la prière, comme ce fut le cas, pour moi petit Jéré, il nous parle à travers les hommes et les femmes qu’il place sur notre chemin, comme pour toi Jack, il nous parle par sa Parole, la Bible, et par d’autres moyens encore, détournés, discrets, comme un souffle fragile.

Alors… quelle est ma vocation, quelle est ta vocation ? Pasteur ou diacre, peut-être, mais pas forcément. Je suis, tu es, d’abord serviteur du Seigneur avec mes forces et mes faiblesses, mes joies et mes peines, dans le projet de vie qu’il a pour moi.


Car la bonne nouvelle de ce matin, mon cher Jack, c’est que Dieu a un projet pour chacune et chacun d’entre nous ! Alors cher Jack, et vous tous qui êtes là ce matin autour de nous, dans ce café des amis, je vous invite à trinquer ! OUI trinquons ensemble, trinquons à la vie, et à la vie avec Dieu ! 
AMEN.
(prédication dite à Lutry le 12 octobre 2014)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire