mercredi 16 mars 2016

A prendre le temps de la rencontre, tu veilleras

Le carême, cette année a été bien spécial. J'ai en effet décidé non pas de jeûner, comme d'autres années, si de me passer de fromage (on ne va pas en faire un fromage), mais de faire l'impasse sur Facebook. Le carême, c'est pour moi "un moins pour un plus", donc j'ai voulu prendre le temps que je prends habituellement sur ce réseau social (un moins) pour vivre des temps de rencontres (un plus). Moins de rencontres virtuelles pour plus de rencontres réelles.

L'essentiel dans la communion fraternelle

Et au final, je ressens un bien-être même si cela a souvent demandé une organisation particulière. Je ressens surtout que je suis dans l'essentiel, dans le moment donné, dans le cadeau. Dans le cheminement commun, dans la communion fraternelle, dans le soutien et le partage.

Petite anecdote rigolote qui montre que Dieu a conduit mes pas au bon endroit au bon moment. Après que j'ai eu annoncé (sur Facebook) mon expérience de jeûne de FB, une paroissienne me dit qu'elle s'inscrit volontiers pour un café chez elle. Nous fixons la date, l'heure. Au jour indiqué, je me pointe chez elle. Je suis à l'heure. Je sonne. Pas de réponse. Je re-sonne. Ah, la porte s'ouvre, mais c'est sa fille ! "Ah non, ma maman n'est pas là... Mais entrez seulement." Un peu plus tard, après un coup de fil, j'apprends qu'elle avait annulé le rendez-vous... sur Facebook!!! Donc je ne l'avais pas vu! Finalement, elle arrive, et elle me parle de sa maman qui est en train de s'en aller. Qu'elle n'avait pas pu se poser depuis si longtemps, courant dans tous les sens. Pendant une heure, nous nous posons. Nous lisons les Ecritures. Nous prions. C'est beau. Je suis au bon endroit au bon moment.

Va avec la force que tu as!

Au moment d'écrire ces lignes, je prépare mon culte des Rameaux (bénédictions et confirmation des catéchumènes) cette année sur le thème de Star Wars: "va avec la force que tu as!", va avec ce Saint Esprit qui t'es donné! A la manière des paroles de Yoda, le maître Jedi, qui enseigne aux padawans (apprentis) avec une syntaxe souvent inversée, je repense à cette expérience  de carême de Facebook pour plus de rencontre réelles qui me parle de l'essentiel de l'Evangile: la rencontre. Alors, j'en retire cet encouragement pour la suite de mon ministère (et du votre?): "A prendre le temps de la rencontre, tu veilleras..."

Un Dieu qui se révèle dans la rencontre

Pas facile, avec nos agendas de ministre, avec la surcharge qui guette les serviteurs de nos Eglises. Pas facile, mais si essentiel. Le Christ ne s'est-il pas révélé de tout temps dans la rencontre, comme à Emmaüs, déjà ? Alors leurs yeux furent ouverts et ils le reconnurent, puis il leur devint invisible. Et ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur ne brûlait-il pas en nous tandis qu’il nous parlait en chemin et nous ouvrait les Ecritures ? » (Luc 24, 31-32)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire