mercredi 6 juillet 2016

Le vide

Dans le passé à Vaumarcus
J'y ai beaucoup fait, beaucoup couru, 
Tellement de belles choses j'y ai vécues,
Pourtant cette année le CBOV pour moi n'est plus
Un lieu rempli et même débordant.
Le vide est là, simplement.

Le vide, est là,
Bien malgré moi,
On n’arrête pas de me le répéter,
Pour que je puisse en profiter.

Le vide est là, 
Mais qu'il est difficile le vivre pleinement
et avec joie
Quand ceux que j'aime sont absents!

Le vide est là, 
Mais que puis-je faire ?
C'est comme si je ne pouvais pas me sortir
De cette tentation de l'activisme qui ne fait pas grandir.

Le vide est là, 
Je dois apprendre à lâcher
je dois apprendre à l'habiter.
Je dois apprendre à y placer ma foi.

Le vide est là,
Il s’impose à moi
Et l'on peut y discerner le souffle ténu du Père
Sans qu’il n’y ait rien de plus à faire.

Le vide est là,
Mais pour moi,
S’y révèle la tendresse du Père
Signe de la tendresse à vivre et à... faire!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire